logotype

FAQ SPIRAL

Qui fait fonctionner le réseau?

 
Spiral2 Il y a une série de tâches à accomplir pour que le réseau fonctionne de manière optimale. Ces tâches sont coordonnées par Sandrine VALLIN, coordinatrice territoires au sein des Centres Sociaux. Sandrine fait appel à des membres volontaires du réseau, en fonction de leur disponibilité, afin d’organiser les entretiens d’information, les soirées mensuelles d’échanges, la dynamisation des échanges, leur gestion etc… Tout membre du réseau SPIRAL est susceptible d’être appelé en renfort par la coordinatrice en fonction des préférences annoncées lors de son inscription. Il n’y a pas de bénévolat dans le réseau mais chaque adhérent s’engage à donner une fois par an, un service ou un savoir (-faire) qui contribue au fonctionnement du réseau. Au-delà de cette obligation, toute personne rendant un service d’intérêt collectif au réseau reçoit une contrepartie en « coups de pouce », proportionnelle au temps passé.

Comment adhérer au réseau?

 
Spiral3

Il y a une série de tâches à accomplir pour que le réseau fonctionne de manière optimale. Ces tâches sont coordonnées par Sandrine VALLIN, coordinatrice territoires au sein des Centres Sociaux.

Sandrine fait appel à des membres volontaires du réseau, en fonction de leur disponibilité, afin d’organiser les entretiens d’information, les soirées mensuelles d’échanges, la dynamisation des échanges, leur gestion etc… Tout membre du réseau SPIRAL est susceptible d’être appelé en renfort par la coordinatrice en fonction des préférences annoncées lors de son inscription.

Il n’y a pas de bénévolat dans le réseau mais chaque adhérent s’engage à donner une fois par an, un service ou un savoir (-faire) qui contribue au fonctionnement du réseau. Au-delà de cette obligation, toute personne rendant un service d’intérêt collectif au réseau reçoit une contrepartie en « coups de pouce », proportionnelle au temps passé.

J'ai peu de temps, est-ce que je peux participer ?

 
Spiral4 Vous pouvez procéder à des échanges de services et/ou de savoirs (-faire) dans le réseau SPIRAL aussi peu/aussi souvent que vous le désirez. D’autre part, vous pouvez toujours refuser de rendre un service si n’êtes pas disponible à ce moment-là. Bien sûr, il ne faut pas systématiquement refuser de rendre un service. N’oubliez pas que le réseau fonctionne comme un réseau social, sur la base de la confiance et de la réputation.

Comment échanger des services ou des savoirs?

 
 Spiral logo Vous êtes demandeur d’un service ou d’un savoir (-faire) ? Vous consultez tout d’abord le catalogue des offres ou bien choisissez de participer à une réunion mensuelle. Possibilité d’annuler un échange 48h à l’avance. Après entente avec le membre du réseau disponible, vous consignez la trace de l’échange dans un carnet avec souche qui vous sera remis à l’inscription. La personne qui reçoit le service ou bénéficie du savoir (-faire) remplit un bon qu’il remet au membre qui a rendu le service ou partagé le savoir (-faire). Ce dernier remet ce bon au service accueil de l’un des trois centres sociaux de Rillieux. Un crédit de trois coups de pouce est attribué à chaque adhérent lors de son adhésion.

Est-ce légal? Y a-t-il des obligations fiscales?

 
  Les transactions réalisées dans le cadre du réseau sont exonérées de TVA et d’impôt dans la mesure où il s’agit d’une activité non répétitive et ponctuelle, type «coup de main » et n’entrant pas dans le cadre de votre profession (Jurisprudence procès de Foix 1998) : l'entraide est considérée comme "légale"...

Peut-on profiter du système?

 
  Pas vraiment, parce que SPIRAL fonctionne, comme cela a déjà été dit, comme un réseau social, basé sur la confiance et la réputation.
Les adhérents apprennent vite à se connaître et les comptes individuels sont consultables.
Chaque adhérent ne peut être ni débiteur ni créditeur de plus de 12 coups de pouce par an.

Et finalement, c'est quoi SPIRAL en réalité?

 
  Dans la majorité des cas, ce n’est rien de plus que ce que nous faisons déjà avec nos voisins et amis que nous rencontrons.
SPIRAL permet simplement de faire jouer un « effet réseau » en démultipliant les demandes et les offres de service ou savoirs (-faire) d’une part, et les occasions de créer du lien social avec des personnes que nous n’aurions peut-être pas eu l’occasion de rencontrer en dehors du réseau.
2017  Centres sociaux de Rillieux-la-Pape